RSS
 

Comment trouver un stage à l’étranger ? Conseils et astuces

23 Avr

stage

Vous souhaitez vivre une expérience inoubliable ? Découvrir une autre culture ? Améliorer votre niveau d’anglais ? ou tout simplement valider votre obligation internationale imposée par votre école d’ingénieur / de commerce ?

Voici quelques pistes pour trouver un stage à l’étranger, le rendre inoubliable et enrichissant :

ON COMMENCE QUAND ?

On y réfléchit le plus tôt possible. D’une part, pour pouvoir économiser de l’argent (visa, billets d’avion etc. ça coûte cher !). D’autre part, pour avoir suffisamment de temps pour se préparer. Pour un stage de 3 mois, je vous conseillerai de vous y mettre au moins 2 mois à l’avance et 4 mois pour un stage supérieur à 6 mois.

LE CHOIX DU PAYS

Beaucoup choisissent le pays/la zone de destination avant de partir et je pense qu’il n’y a pas de mal à cela. Si vous voulez avoir une expérience inoubliable, il vaut mieux miser sur LE pays qui vous fait rêver depuis un bout de temps. Si aucun pays ne vous fait rêver particulièrement, alors raisonnez en termes de carrière : qu’est-ce que je veux ? ça apportera quoi à ma carrière ? etc.
Pour ceux qui sont à la recherche de stages d’un an ou plus : votre boss risque de vous embaucher pour de vrai après votre stage long. Dans ce cas, le choix du pays est crucial. Ne partez pas dans un pays dont vous êtes persuadé de ne pas pouvoir y survivre plus d’un an (à moins d’être sûr sûr sûr que même si la boîte vous embauche, vous partirez). Quand la proposition d’embauche se trouvera juste sous votre nez, il sera très tentant de dire « oui » alors que vous en avez déjà marre de ce pays. Si vous en avez la possibilité, visitez le pays / la ville de votre rêve avant d’y effectuer un stage.

OU TROUVER UN STAGE ?

Networking

On connaît tous un ami d’ami qui a fait un stage de rêve dans votre pays de rêve. [B]Il faut parler de votre projet à vos amis[/B], qui vont soudainement se rappeler qu’un tel a fait ceci cela pour trouver son stage. J’ai une amie qui a obtenu deux stages de rêve, l’un en Australie, l’autre en Chine grâce à ses amis.
Si c’est votre école qui vous impose une obligation internationale, allez voir le responsable des stages et demandez-lui [B]la liste des élèves des années précédentes[/B] qui ont effectué des stages à l’étranger. En général, ils doivent tous rendre un rapport, qui est consultable à la bibliothèque, dans lequel ils expliquent comment ils ont trouvé leur stage. Lisez leur rapport et contactez-les pour leur demander des conseils et des contacts. N’oubliez pas d’envoyer un mail pour les remercier s’ils vous répondent. J’en connais beaucoup qui, dès qu’ils obtiennent une réponse, disparaissent, je trouve ce comportement pas professionnel du tout.

Associations

Je vous recommande vivement AIESEC, la plus grande association internationale pour étudiants dans le monde, dont le but est de faciliter la communication entre différentes nations via des échanges. Les échanges peuvent se faire en forme d’échanges entre bureaux AIESEC ou stages de 3 mois à 1 an et demi en entreprise à l’étranger. Cependant, il faut être membre de cette association pour pouvoir en bénéficier. La campagne de recrutement d’AIESEC débute en général en septembre et en mars. Contactez directement les bureaux d’AIESEC en France pour en savoir plus.

Internet

Petite parenthèse pour le vocabulaire : « Stage » en anglais se dit « internship ». Vous pouvez avoir la notion de « traineeship », c’est-à-dire qu’on vous donne un tuteur qui a la responsabilité de vous former. Les « traineeships » sont général rénumérés, les « internships », pas forcément 🙂
Beaucoup d’entreprises proposent des stages d’été/hiver aux étudiants étrangers via leur site Internet. Opera Software ASA par exemple offre 25 places cet été dans son bureau à Oslo. Les banques américaines proposent en général des « summer internships » de 10 semaines. Les Nations Unies offrent aussi des opportunités de stage à New York, 20 places on m’a dit, mais peu de monde le sait.
Vous pouvez également contacter les chambres de commerce françaises à l’étranger, qui pourrait vous proposer des stages ou vous donner la liste des entreprises françaises implantées dans le pays que vous visez.

CV ET LETTRE DE MOTIVATION

Pour les pays étrangers comme la France, il faut, après le choix de l’entreprise, lire l’annonce 10 fois (si vous l’avez sous les yeux), souligner les mots clés (compétences, domaines d’expériences souhaités etc.). Ensuite, il faut rédiger son CV en utilisant les mêmes mots clés. Le but n’est pas de s’inventer des expériences qu’on n’a pas, mais d’utiliser le même vocabulaire. Ces mots clés doivent également apparaître dans la lettre de motivation, ayant comme structure « VOUS/MOI/NOUS ». Bref, le CV et la lettre de motivation doivent être personnalisés.
La structure et la mise en page du CV et de la lettre de motivation doivent correspondre à celles utilisées dans le pays de destination. Un CV typiquement américain ne sera pas bienvenu sur le sol français, et vice versa. Pour trouver ces modèles de CV et de lettres, faites une recherche sur Internet. Faites-les corriger par votre professeur de langue. En général, ils ont l’habitude de corriger les CVs et pourront vous donner plein de conseils.

ENTRETIEN

En général, les entretiens se passent au téléphone. Si vous recevez un mail disant « Does 2PM work for you ? », il faut leur écrire et demander plus de précision : 2PM mais quel fuseau horaire ? il serait bien sage de préciser 2PM CEST (Central European Summer Time) ? ou CET (GMT+1) ? pour qu’on ne vous appelle pas une heure plus tôt ou une heure plus tard.
Rassurez-vous également que vous ayez assez de batterie, que votre CV soit bel et bien là, imprimé, devant vos yeux. Entraînez-vous la veille avec un camarade à parler en détails de vos précédentes expériences professionnelles. On vous demande toujours, en introduction, de vous présenter en quelques lignes. C’est une question ultra classique donc il faut préparer à l’avance.
Durant l’entretien, soyez poli, ne mentez pas, n’utilisez pas de gros mots ni de mots familiers.
A la fin de l’entretien, n’oubliez pas de remercier votre interlocuteur du temps qu’il vous a consacré. Rassurez-vous qu’il a bien raccroché avant de crier de joie/bonheur 😆

En guise de conclusion, je vous souhaite bonne chance (pour trouver le stage de vos rêves) et bon courage (pour tous les étapes qu’il faut franchir pour arriver au but) !

Share
 

Tags : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Réagissez

 

 
  1. ossima abia christian

    27 juillet 2009 à 15:26

    bonjou

    je suis à la recherche d’un stage dans les diffèrentes postes RH Administration merci je peux compter sur vous